English French


 

Aviation générale - Présentation

 

 

 

 

 

Responsable du département : ARC627 - Georges

 

 

Préambule

 

Arcadair vous propose un système de vols d'aviation générale vous permettant de voler partout dans le monde, depuis n'importe quel aéroport, dans toutes les conditions et avec tous types d'appareils d'aviation générale. Vous pourrez aussi bien effectuer un vol classique en France entre deux petits aérodromes, que vous poser au milieu de la brousse africaine ou sur un glacier en Alaska. Tout est autorisé, pourvu que vous respectiez les règles du vol à vue.


Les vols dits d'aviation générale comprennent tous les vols effectués selon la réglementation de vol VFR ("Visual Flight Rules", règles de vol à vue) effectués aux commandes d'un appareil désigné comme appartenant à la catégorie de l'aviation générale. 

 

 

Principe de fonctionnement

 

Un numéro de vol générique est attribué à chaque vol en fonction de son type (VFR général, brousse, îles, montagne, hydravion). La liste ci-dessous résume ces numéros de vol :

 

  • B001: VFR général
  • B201: VFR Brousse
  • B401: VFR Îles
  • B601: VFR Montagne
  • B801: VFR Hydravion


Nota : Les vols VFR type brousse ne sont pas autorisés en Europe.

 

Exemples : si le pilote fait un vol dans les Alpes selon les critères de vol VFR en montagne (voir liens ci-après), il utilisera le numéro de vol VFR-B601. S’il effectue un vol en hydravion aux Maldives, il utilisera le numéro de vol VFR-B801. Et ainsi de suite…

 

 

 

De plus, Arcadair met à disposition des pilotes des fiches afin de les aider à déterminer les prérequis des vols de secteurs de qualification. Il appartient à chaque pilote de réfléchir à la cohérence du vol qu’il effectue (appareil adapté, plan de vol conforme, etc.)

 

Fiche aviation générale brousse


Fiche aviation générale altitude

 

Fiche aviation générale hydravion

 

Fiche aviation générale îles

 

 

Nota : les vols d'aviation générale sont ouverts à tous les pilotes, qu’ils soient brevetés ou non brevetés, qualifiés ou non qualifiés. Le pilote débutant effectuant un vol est présumé compétent et le fait en son âme et conscience. Arcadair n’est pas responsable du refus éventuel du PiRep par manque de connaissance ou d’expérience du pilote.

 

 

Les affrètements

 

Arcadair vous propose également un système d’affrètement d'aviation générale. Rendez-vous sur cette page pour en savoir plus.